Sélectionner une page

Savoir faire taire une classe et stopper les bavardages pour avoir le silence est quelque chose de primordial pour tout professeurs et enseignants. N’étant moi même pas du metier j’ai décidé de faire appel à une connaissance qui est du metier depuis plusieurs années. Les trucs et astuces qu’elle m’a fourni en aideront surement plusieurs d’entre vous.

L’importance du silence en classe

Quel que soit l’âge de nos élèves, il est toujours difficile d’obtenir le silence. En effet, quand on est dans un groupe, il est difficile de se retenir d’interagir avec ses pairs. Bavarder, chuchoter, parler, rigoler autant d’actions qui génèrent du bruit, ce qui n’est pas compatible avec la vision que l’on se fait d’un espace de travail. Pour apprendre, mémoriser, comprendre, réfléchir, le silence est important. Seulement dans un groupe composé de 20 à 30 élèves, il est parfois difficile de l’obtenir en tant qu’enseignant. En effet, il ne suffit pas de demander le silence pour l’obtenir. C’est pourquoi, je vous propose de découvrir, dès maintenant dans cet article 10 astuces efficaces pour gérer une classe bavarde. 

10 astuces pour obtenir le silence en classe

Astuce n° 1 : Captiver son auditoire !

Pour les élèves, les bavardages sont un véritable réflexe. S’il est difficile d’exiger le silence absolu pendant toute la durée du cours et de la part de tous les élèves, vous pouvez cependant espérer obtenir le silence à certains moments. Vous remarquerez que les élèves ont tendance à bavarder lorsqu’ils s’ennuient. Ne le prenez pas mal, mais avec tout le respect que vous doivent vos élèves, ils ne sont pas forcément passionnés par le contenu que vous proposez. Cependant, peu importe la matière, vous pouvez inverser la tendance en captant leur attention. Pour cela, vous pouvez changer le ton de votre voix, mettre du suspense dans votre discours, imager votre propos. Vous pouvez aussi proposer une activité prenante qui demandera toute l’attention de vos élèves. Proposer une situation problème est idéale dans ce cas. 

Astuce n° 2 : Définir les moments où le silence est absolument nécessaire ! 

Vous l’avez compris, obtenir le silence pendant toute la durée de votre cours est tout simplement impossible. Et même si cela l’était, ce ne serait pas forcément une bonne chose. Votre cours deviendrait une véritable torture pour vos élèves et nous verrons plus loin, comment vous pouvez tirer parti de ces moments de bavardage. Cependant, il est évident qu’à certains moments, le silence est ABSOLUMENT nécessaire. Il est important de les définir et d’expliciter cela avec vos élèves. Par exemple, quand une personne a la parole, qu’il s’agisse d’un élève ou d’un professeur, il est absolument nécessaire que le reste du groupe se taise. Pour écouter, il faut se taire. Et je vous conseille de ne JAMAIS prendre la parole tant que les élèves parlent et de faire la même la chose lorsqu’un élève veut parler. 

Astuce n° 3 : Définir les moments où le bavardage est autorisé !

Si vous aviez une baguette magique pour rendre vos élèves mutiques pendant toute la séance, je peux vous assurer que vous le regretterez. En effet, il y a des moments dans un cours où le silence est un impératif (pendant qu’une personne parle, pendant une évaluation…), mais vous avez aussi besoin de ces bavardages pour faire avancer votre cours et ancrer les apprentissages. Les bavardages sont particulièrement utiles pour acquérir les compétences liées au travail en équipe. En effet, dans ce cas, les élèves doivent échanger entre eux, ne pas être d’accord, débattre… Cela est également nécessaire pour trouver des idées par exemple pour un travail créatif, même individuel. Dans ces moments, vous serez obligés d’accepter que vos élèves vont bavarder, parler de tout et de rien et que cela va faire du bruit. Si vous y êtes sensible, vous pouvez imposer le chuchotement ou définir un niveau sonore à ne pas dépasser. 

Astuce n° 4 : Se taire pour demander le silence ! 

Vous avez compris qu’il fallait définir les moments où le silence était absolument nécessaire et les moments pendant lesquelles, le bavardage est autorisé (à des fins pédagogiques bien sûr). Seulement, vous vous demandez comment obtenir concrètement le silence quand vous en avez besoin. En effet, il ne suffit pas de le demander pour que les élèves se taisent. L’une des techniques les plus efficaces pour obtenir le silence est… de se taire. Il ne s’agit pas de se taire et de ne rien faire. Non, il s’agit de se placer à un endroit stratégique dans la classe pour voir tous les élèves et de regarder lentement et intensément chaque élève. Vous pouvez croiser les bras et les laisser ballants. L’important, c’est d’être ancré dans le sol, droit et de regarder fermement. Cela peut prendre du temps, mais c’est extrêmement efficace. 

Astuce n° 5 : Obtenir le silence en chuchotant ! 

Pour obtenir le silence ou diminuer le niveau sonore des bavardages, vous pouvez chuchoter. Cela fonctionne aussi si vous parlez tout doucement même sans chuchoter. En fait, si vous avez affaire à une classe très bruyante, vous devez absolument éviter un piège : celui de crier. Certains profs arrivent à s’imposer comme cela, mais il ne faut pas le faire n’importe comment. Nous verrons cela plus loin dans cet article. Si vous ne maîtrisez pas cette technique, vous pouvez vous ridiculiser et perdre votre classe. Le mieux est de chuchoter lorsque vous voulez prendre la parole par exemple. Les élèves voudront savoir ce que vous dites, car ils n’y parviendront pas en lisant sur vos lèvres et se tairont. Si vous parlez doucement et que vos élèves sont en train de crier, ils vont d’eux-mêmes diminuer le volume de leur voix. En effet, l’être humain imite le comportement. Et cela même de manière inconsciente. 

Astuce n° 6 : Crier ! 

On l’a tous en tête : le prof qui utilise sa grosse voix pour obtenir en une seconde le silence. Ce n’est pas une technique que je trouve pertinente. Tout d’abord parce que cela va créer une tension dans la classe, au lieu d’apaiser le climat. En effet, les élèves vont se taire plutôt par peur et il est fort possible que les bavardages reprennent de plus belle. Et dans ce cas, qu’allez-vous faire ? À nouveau crier jusqu’à vous épuiser et ne plus avoir de voix ? D’ailleurs, quand un enseignant est aphone, sa classe est toujours plus apaisée et les élèves plus calmes et donc moins bavard. Cependant, si vous voulez crier, soyez certains que vous pouvez le faire. Votre voix doit absolument partir dans les graves pour gagner en autorité et non dans les aigus. Attention, une voix très aiguë n’a aucune crédibilité ! 

Astuce n° 7 : Bouger ! 

Pour obtenir le silence de la part de vos élèves, vous n’êtes pas obligé de parler. Comme nous l’avons vu, vous pouvez rester statique pendant quelques instants. Vous pouvez également capter leur attention en bougeant. En effet, vos élèves, comme la plupart des êtres humains, sont curieux. Ainsi, si vous prenez un feutre, ou une craie et que vous commencez à écrire au tableau, je peux vous assurer qu’ils vont se taire. Tout simplement, parce qu’ils vont chercher à déchiffrer ce que vous êtes en train d’écrire. Ils vous tout de suite imaginer qu’il s’agit d’une évaluation ou que l’on va leur demandait quelque chose. Cela vous permet de calmer le climat de classe. D’ailleurs, l’action appelle le silence. Par exemple, si vous demandez à vos élèves de découper un papier, vous verrez qu’ils devront se taire pour effectuer l’action (enfin normalement…). 

Astuce n° 8 : Aménager votre classe pour accueillir le silence

Si le silence doit venir principalement des élèves, vous devez également faire attention à ce que votre classe y soit propice. En effet, le mobilier peut aussi accentuer les bruits et créer un climat de classe agitée. Vous pouvez par exemple aménager un coin lecture avec des poufs, des coussins ou un tapis. Vous pouvez mettre des coussinets (ou des balles de tennis) sous les pieds des chaises et des tables pour éviter les bruits stridents dès qu’un élève se déplace. Vous pouvez également éviter de porter des chaussures qui font du bruit lorsque vous marchez dans la classe. Cela peut apaiser les choses. Réfléchissez à la manière dont vous pouvez aménager votre salle de classe pour accueillir le silence. 

Astuce n° 9 : Utilisez le son pour obtenir le silence 

Même si cela peut paraître paradoxal, sachez que le son est un outil efficace pour obtenir le silence. Vous pouvez par exemple diffuser de la musique dans votre classe selon la matière que vous enseignez et le type d’activité que vous mettez en place. Vous pouvez choisir la musique ou mettre cela en place avec les élèves. Pour écouter la musique, les élèves seront obligés de parler moins fort ou même de se taire complètement. La musique envahira votre salle de classe et vous n’entendrez plus le brouhaha des élèves. Vous pouvez également utiliser un signal sonore que vous activerez quand le niveau sonore est trop élevé. Il peut s’agir d’un gong par exemple. 

Astuce n° 10 : Anticipez 

Vous avez dû le remarquer : les élèves commencent généralement à bavarder dans les moments de flottement. Cela signifie que vous devez éviter à tout prix ces moments où vous êtes débordés par exemple. Il est très important d’anticiper vos activités. Prévoyez-le matériel. Minutez chaque activité. Prévoyez un temps pour les rituels. Évitez au maximum d’improviser. N’hésitez pas aussi à déléguer certaines tâches aux élèves comme la distribution de documents ou de matériels. Ainsi, vous pourrez continuer à gérer la classe pendant ce temps. Anticipez au maximum le déroulement de vos séances pour garder un climat de classe serein. 

Conclusion

Cet article vous a présenté 10 astuces efficaces pour gérer une classe bavarde. N’oubliez jamais qu’une classe bavarde n’est jamais une fatalité. Vous pouvez mettre en place une stratégie pour obtenir le silence. Vous pouvez également tirer parti de ces bavardages à des fins pédagogiques. Testez dès maintenant ces astuces dans votre classe !