Sélectionner une page

Vous avez souvent des remarques de la part de votre entourage ou de vos collègues sur le fait que vous parlez trop fort ? 

Ne vous vexez pas de ces remarques. Vous devez cependant les prendre en considération car le fait de parler trop fort peut déranger dans le cadre professionnel mais aussi personnel ou encore fortement énerver les personnes qui vous entourent. 

Dans tous les cas, si on vous répète souvent de parler moins fort, sachez qu’il existe des techniques et astuces pour y parvenir. 

Pourquoi est-ce que vous parlez fort ? 

Dans de nombreuses situations, les personnes qui parlent fort sont dérangeantes. Si c’est votre cas, sachez que vous allez fortement énerver vos collègues ou vos proches à continuer ainsi. 

Nous avons tendance à parler fort dans des open space ou encore dans des lieux très fréquentés et très bruyants. 

Cependant, certaines personnes peuvent parler fort en toute circonstance et sans s’en rendre compte. 

Parler fort à cause de problèmes d’ORL 

C’est un problème bien connu. Les personnes qui souffrent de problèmes d’ORL ont tendance à parler plus fort. En effet, le fait d’avoir une ouïe diminuée empêche de s’entendre parler. Comme vous ne vous entendez pas bien, vous allez avoir tendance à parler plus fort car vous avez l’impression que personne ne vous entend. 

Parler fort pour capter l’attention

C’est peut-être votre cas, beaucoup de personnes qui parlent fort cherchent tout simplement à capter l’attention des autres. En effet, parler fort donne l’impression que vous êtes mieux et plus entendu par vos interlocuteurs. 

Parler fort pour tenter de s’imposer 

Le message que vous avez à passer est important ou alors vous êtes persuadé que votre idée est la meilleure ? Alors vous allez avoir tendance à l’exprimer de façon plus forte afin d’être sûr que votre message est passé ou que votre idée est bien entendue et retenue de votre auditoire. 

Parler fort pour masquer sa timidité

Cela peut paraître paradoxal mais en fait, beaucoup des personnes qui ont tendance à parler fort vont le faire pour masquer une insécurité ou une timidité. Cela est en fait un mécanisme de défense que vous mettez en place et parfois sans vous en rendre compte afin que personne ne remarque votre sentiment de malaise. 

Comment faire pour parler moins fort ? 

Quelle que soit la raison pour laquelle vous parler fort, il existe plusieurs techniques pour y remédier et enfin vous exprimer sans déranger ou énerver les personnes qui vous entourent. Cela ne vous empêchera pas de vous faire entendre et de vous faire comprendre mais au moins, vous n’aurez plus de remarques désobligeantes. 

1. Écoutez vous parler 

La première des solutions est pour ceux qui n’ont pas tout à fait conscience qu’ils parlent trop fort. 

Dans ce cas, la première étape consiste à s’écouter parler sans chercher à modifier quoi que ce soit. 

Pour cela, vous pouvez également vous enregistrer en train de parler et vous écouter par la suite pour mieux vous rendre compte du volume sonore que vous émettez. 

Comparez-vous également avec le volume sonore émis par une autre personne. 

En étant concentré sur le volume sonore que vous émettez, vous allez vous rendre compte qu’il est trop élevé et que les personnes qui vous font des remarques n’exagèrent pas. 

Cela vous aidera par la suite à appliquer des techniques pour apprendre à parler moins fort.

2. Faites tester votre audition 

Si vous parlez trop fort, cela peut provenir d’un problème d’audition. En effet, si vous entendez mal d’une oreille ou des deux, vous ne pourrez pas régler le problème de votre voix. 

Les premiers signes d’un problème d’audition commencent par le fait de parler de plus en plus fort, de moins entendre ou comprendre les autres lorsqu’ils vous parlent ou encore de devoir monter plus que d’habitude le son de ce que vous écoutez. 

Si vous présentez ces signes, vous devez consulter votre médecin qui saura vous orienter vers un spécialiste. Seulement après avoir réglé vos problèmes d’audition, vous pourrez travailler sur le fait que vous parlez trop fort. 

3. Écoutez les autres parler 

Afin de ne pas faire monter le volume sonore, il est important de prendre le temps d’écouter son interlocuteur. En effet, si vous écoutez jusqu’au bout la personne qui vous parle sans chercher à l’interrompre et vous imposer, vous allez plus facilement avoir une conversation calme et posée. Vous n’aurez donc plus besoin d’élever la voix afin que votre interlocuteur vous entende puisqu’il sera totalement concentré sur ce que vous allez lui dire. 

4. Exprimez-vous dans un environnement calme 

Une autre solution qui peut vous permettre de parler moins fort, c’est de contrôler l’environnement dans lequel vous vous trouvez. 

Nous avons vu que nous avons tendance à parler fort lorsque le bruit ambiant est élevé. 

Dans ce cas, essayez de faire en sorte d’éliminer ou d’atténuer tous les bruits gênants de votre environnement avant de commencer à parler. 

Fermez la porte de votre bureau, baissez le volume de la télévision ou encore changez de pièce ou de lieu si vous ne pouvez pas contrôler certaines nuisances sonores. 

Une fois au calme, vous allez pouvoir vous exprimer de façon moins forte et plus clairement. Votre message passera tout aussi bien, voire mieux. 

5. Prenez la parole de façon efficace et au moment propice 

Lorsque l’on est en groupe en train de discuter et d’échanger des idées, il est tentant de vouloir parler plus fort que les autres pour exprimer ses sentiments ou ses idées. Ce n’est pourtant pas la bonne chose à faire. 

Le mieux étant d’attendre le bon moment pour s’exprimer. Attendez que la personne qui est en train de parler termine sa phrase avant de vous lancer. Vous n’aurez pas besoin d’élever la voix et tout le monde vous écoutera. 

Si votre prise de parole se fait trop attendre, montrez avec votre corps que vous avez besoin de prendre la parole. Mettez votre corps en avant, levez la main en réunion ou faites des signes de tête. Une fois que les personnes autour de vous auront compris que vous souhaitez parler, vous n’aurez plus qu’à vous exprimer sans élever la voix. 

6. S’entraîner à détendre sa gorge 

Le fait de parler fort peut venir de tensions musculaires dans tout votre cou et votre mâchoire. 

Le fait de détendre sa gorge vous permet de garder une voix douce et calme. 

Pour détendre votre mâchoire vous devez : 

  • Faire tourner votre mâchoire et bailler afin de relâcher les tensions. 
  • Inspirer et expirer lentement tout en vous concentrant sur votre mâchoire. 
  • Vous faire des auto-massages. Le fait de vous masser le cou et le pourtour de votre mâchoire va vous permettre de détendre toute cette zone. 

7. Parlez moins vite 

Lorsque nous sommes pressés de vouloir exprimer un sentiment ou une idée, nous avons tendance à parler vite et fort. Cela donne le sentiment que le message est passé vite et bien. En fait, c’est tout le contraire. 

Vous devez donc veiller à parler moins vite. Le fait de contrôler la vitesse de vos mots va vous permettre de contrôler également le volume sonore. 

Ainsi, vous allez avoir une voix plus posée et plus calme avec un volume moins fort. 

Vous verrez que votre message passera encore mieux et sera encore mieux compris de vos interlocuteurs. 

8. Entraînez-vous à faire varier le volume de votre voix 

Le but n’est pas de parler tout doucement en continu. Vous devez donc apprendre à faire varier l’intensité de votre voix en fonction des phrases ou des circonstances. 

Parler trop fort tout le temps n’est pas bon, parler trop doucement tout le temps n’est pas bon non plus pour faire passer votre message. En effet, garder le même volume sonore en permanence va avoir pour effet de désintéresser vos interlocuteurs. 

  • Vous devez vous entraîner à faire varier l’intensité de votre voix en fonction du type de message que vous voulez passer. 
  • Vous devez mettre plus d’intensité sur les mots qui sont les plus importants dans votre phrase. 
  • Entraînez-vous également à faire des phrases plus courtes pour lesquelles vous pourrez mieux contrôler l’intensité de votre voix. 

9. Demandez l’aide d’un proche ou d’un coach 

Il n’est pas forcément facile de travailler sur l’intensité de sa voix seule. En effet, demander de l’aide peut s’avérer utile dans de nombreux cas et vous faire gagner du temps. 

Ainsi, vous pouvez demander à un proche de vous aider dans ce sens. Vous pourrez vous entraîner avec cette personne à travailler le volume de votre voix. Comme il est difficile de s’entendre et de s’auto-juger, cette personne pourra le faire pour vous. 

Commencez par parler en chuchotant, puis augmentez légèrement jusqu’à ce que cette personne vous dise que le volume est le bon. 

Gardez à l’esprit que cette personne est là pour vous aider et éviter de vous énerver contre elle. 

Il existe également des entraîneurs vocaux, qui sont des spécialistes qui vont vous aider à mieux contrôler votre voix. Ils peuvent vous faire faire des exercices de respiration et aussi des mises en situation. 

En quelques séances avec un coach, vous devriez rapidement obtenir des résultats très satisfaisants.