Sélectionner une page

Nous sommes tous, un jour ou l’autre, confronté à des secrets. Ils sont plus ou moins lourds mais pourtant, c’est quelque chose dont vous ne pouvez pas parler et que vous devez garder pour vous. 

Que cela soit un secret personnel ou un secret qu’une personne vous confie, il est difficile de la garder pour soi. Pourtant, vous ne devez pas craquer et ne pas révéler ce secret. 

Alors pourquoi es-ce si difficile de garder un secret et comment faire ? 

Pourquoi es-ce si difficile de garder un secret ? 

Lorsqu’une personne vous confie un secret, c’est une grande marque de confiance qu’elle vous fait et elle compte bien sur vous pour ne pas en parler. 

Vous avez conscience que de briser ce silence peut avoir des conséquences importantes et surtout rompre cette marque de confiance qu’avait placée cette personne en vous. 

Les secrets occupent une place très importante dans notre esprit 

Les secrets les plus lourds et les plus importants ont toujours tendance à nous obséder. En effet, le cerveau pense en permanence à cette chose que vous êtes le seul à savoir et qui est d’une grande importance. 

Plus vous essayez de le dissimuler, et plus votre attitude va trahir le fait que vous avez quelque chose en tête. C’est d’ailleurs bien souvent comme cela que les secrets sont révélés. Votre attitude va trahir une certaine gêne ou inquiétude qui va être perçu par votre entourage qui va finir par vous questionner pour connaître votre problème. 

À force de question et de regards inquiets de la part de vos proches, vous risquez de craquer et de révéler ce secret. 

La nature humaine rend difficile de garder un secret 

Il est de nature humaine de parler, de communiquer sur ce que l’on sait et que l’on aimerait savoir. 

Si l’humain adore apprendre de nouvelles choses, il adore également transmettre des connaissances. 

C’est pourquoi il est si tentant de révéler un secret. En effet, vous êtes en position d’apprendre une nouvelle chose que quelqu’un ignore et cela vous donne un sentiment de supériorité qu’il est difficile à maîtriser. 

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les commérages existent et ont encore de beaux jours devant eux. 

Comment garder un secret ? 

1. Savoir combien de temps vous devez garder ce secret 

Garder un secret, c’est déjà difficile en soi, mais devoir le garder pendant longtemps est encore plus difficile. 

Demandez donc à la personne qui vous confie son secret pendant combien de temps vous allez devoir le garder. 

Il sera plus facile pour vous de tenir votre langue si vous savez que vous n’aurez pas besoin de le faire trop longtemps. 

S’il s’agit d’un secret personnel, c’est à vous de juger et de doser le temps qu’il devra rester secret. 

Soit vous décidez de ne le garder que quelques jours afin que cela ne vous pèse pas sur le moral, soit vous le gardez plus longtemps si vous en êtes capable sans que cela ne vous atteigne trop. 

2. Savoir si vous pouvez en parler à une autre personne 

Si une personne vous révèle un secret, et seulement à vous, vous pouvez très vite vous sentir seul face à cette révélation. Le fait de ne devoir en parler à personne risque de très vite vous isoler. 

Le mieux à faire, dans ce cas, c’est de demander si vous avez l’autorisation de pouvoir en parler avec une autre personne de confiance. Cela peut être quelqu’un de votre entourage proche et en qui vous avez totalement confiance. 

Cela permet de vous libérer un petit peu l’esprit face à ce secret et vous sentir moins seul, vous aurez quelqu’un avec qui en discuter en cas de besoin. 

De plus, cela renforce le lien de confiance avec la personne qui vous a confié ce secret. Elle pourra constater que vous prenez cette histoire au sérieux et que vous ne voulez surtout pas la trahir en demandant son autorisation. 

Si c’est votre propre secret, demandez-vous si le fait de le partager pourrait vous soulager. Si c’est bien le cas, vous devez choisir une personne en qui vous avez totalement confiance et qui saura bien gérer et garder votre secret. 

3. Essayer de ne pas y penser 

C’est une méthode difficile mais qui peut fonctionner pour certaines situations. 

Si le secret n’est pas trop pesant au quotidien, alors vous pouvez tenter de ne pas y penser et de poursuivre vous habitudes comme si rien n’était. 

Sinon, lorsque se secret vous revient brusquement, essayez de vous trouver une occupation qui vous permet de vous concentrer pleinement sur votre tâche et ainsi ne penser à rien d’autre et surtout pas à ce secret. 

Un autre moyen dérivé est d’éviter à tout prix d’aborder ce sujet ou ce thème. En effet, si vous en entendez parler en permanence autour de vous, il sera compliqué de ne pas y penser. Alors vous-même, éviter d’aborder le sujet, essayez de ne pas y prêter attention lorsque c’est une autre personne qui en parle ou alors essayer de changer de sujet de façon subtile afin que personne ne remarque que vous êtes mal à l’aise. 

4. En parler avec quelque chose ou avec quelqu’un qui ne pourra jamais vous trahir 

Qui n’a jamais parlé à son animal de compagnie ? Eh bien voila une bonne occasion de pouvoir confier les plus lourds secrets à quelqu’un qui ne sera jamais capable de vous trahir. En effet, de pouvoir exprimer à haute voix quelque chose qui vous trotte dans la tête permet bien souvent d’être soulagé. Votre animal de compagnie peut très bien vous écouter (ou non) et vous permettre cela sans que vous n’ayez de crainte qu’il révèle ce secret à d’autres personnes. 

Il y a également la technique de l’écriture. Pour les personnes qui aiment soulager leurs pensées en les couchants sur le papier, vous avez la possibilité de rédiger une lettre. 

Le but étant de sortir tout ce que vous avez en tête dans les moindres détails mais de ne jamais la donner à qui que ce soit. C’est un bon moyen de pouvoir également écrire tous vos sentiments liés à ce secret sans avoir peur d’être jugé ou d’être incompris. 

5. Mentir si c’est nécessaire 

Parfois, pour garder un secret, vous n’aurez pas d’autres choix que de mentir. Alors oui, mentir ce n’est pas bien mais dans certains contextes, il faut mieux un petit mensonge que de grandes révélations. 

Afin d’éviter qu’une autre personne perse ce secret, vous pouvez user de petits mensonges sans qu’ils ne rendent toute fois la situation plus compliquée. 

L’autre technique, peut-être plus facile, serait de nier ou de faire semblant de ne rien savoir. Ainsi, vous n’inventez pas de mensonge dont il faudra encore garder le secret par la suite et vous ne vous mettez pas trop en difficulté. 

En effet, si le secret ne vous concerne pas, la meilleure position serait de rester neutre afin de ne pas vous mettre dans une situation compliquée. 

Si ce secret est le vôtre, faire l’autruche peut fonctionner dans plusieurs situations mais pas toutes, faites attention à bien peser le pour et le contre. 

6. Être honnête et en discuter avec la personne qui vous a confié ce secret 

Vous avez essayé toutes les techniques et il n’y a rien à faire, ce secret vous pèse de trop sur le moral et la conscience. 

Il est temps d’arrêter de vous torturer et de vous confier à votre tour à la personne qui vous a demandé de garder son secret. Soyez honnête et dites-lui que vous ne pouvez plus garder pour vous ces révélations. 

Dans ce cas, la personne va certainement essayer de trouver un moyen de vous soulager. Elle peut tout simplement décider de révéler ce secret, ou bien vous autoriser à en parler à une personne de confiance. 

S’il s’agit de votre propre secret, alors c’est qu’il est temps qu’il n’en soit plus un. En effet, si la révélation vous semble compliquée, pensez à la difficulté que vous allez encore connaître pour garder à tout prix ce secret. 

En pensant le pour et le contre, vous devriez vous rendre compte que de révéler votre secret vous fera certainement le plus grand bien. 

7. Ne pas être la personne à qui on confie ce secret 

Vous vous connaissez et vous savez pertinemment que de garder un secret, ce n’est pas fait pour vous. Alors n’attendez pas que la personne se confie à vous et dites-lui tout de suite que vous ne souhaitez pas entendre le secret qu’elle veut vous confier. 

De cette manière, vous ne prenez pas le risque de décevoir et même de mettre en difficulté cette personne à cause de votre incapacité à garder son secret. Vous vous évitez là bien des ennuis.

De plus, vous vous épargnez cette torture psychologique que peut entrainer la révélation de ce secret. 

Ainsi, même si la personne peut se sentir blessée au début car elle avait sans doute besoin de se confier, elle ne pourra que vous remercier de votre honnêteté et pourra se tourner vers une personne qui sera plus capable de garder son secret.